rationalité de lentreprise

Il invoque alors la procédure présumée adaptée à cette situation, celle dont l’emploi a jusqu’ici donné satisfaction dans des circonstances analogues. Quant à Danone, il a depuis longtemps vendu les activités verrières de BSN, son ancienne maison-mère. 43La rationalité limitée consiste à réduire l’espace d’exploration en simplifiant le problème et en cherchant des solutions « à proximité » des problèmes, ou liées au contexte spécifique de la situation de gestion. 21L’observation conduit toutefois à une vision du monde un peu moins pessimiste : les règles mises en œuvre dans la rationalité procédurale ne sont pas immuables. A contrario, s’il est le plus souvent satisfait des résultats qu’il obtient, il aura tendance à terme à augmenter le niveau de ses attentes. Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540. 10Il se fait en général une représentation simplifiée, limitée et approximative de la situation réelle. Ils ont une idée préalable de ce qui constituerait un résultat acceptable et satisfaisant. Le modèle de l'acteur unique met en avant la rationalité du dirigeant et sa capacité à décider de façon autonome. C - 13013 Marseille FranceVous pouvez également nous indiquer à l'aide du formulaire suivant les coordonnées de votre institution ou de votre bibliothèque afin que nous les contactions pour leur suggérer l’achat de ce livre. (...) Le processus de « sélection naturelle » permet donc de valider l'hypothèse [de maximisation des profits] — ou plutôt, compte tenu de la sélection naturelle, l'acceptation de l'hypothèse peut se fonder largement sur l'idée qu'elle résume de façon appropriée les conditions de survie. La rationalité peut se définir comme la recherche du meilleur moyen pour arriver à ses fins. Les chercheurs ont ainsi reconstitué « l’algorithme implicite », très sophistiqué, de ce processus présenté comme instinctif, et leur modèle leur a permis de prédire avec un excellent taux de succès (>97 %) les prix observés dans d’autres rayons du magasin. ), L'intérêt de cet argument, dans la délense de l'hypothèse de la maximisation, est clair. Celles-ci survivent souvent à leur pertinence, comme le montrent de multiples exemples8. Après un rappel des principes de base (partie 1), nous nous intéresserons aux différents choix (prix, différenciation des produits, publicité) auxquels font face les firmes, selon l’intensité et le type de la concurrence (partie 2). Merci, nous transmettrons rapidement votre demande à votre bibliothèque. Il y a trente ans, la mode était à la diversification. Les sociologues apportent des arguments aux premiers en étudiant les déterminations de l’acteur, les économistes se réfèrent à un modèle d’agent libre et calculateur plus conforme aux attentes des seconds7. Pour peu que je prenne en compte le coût non nul d’exploration et de collecte de données supplémentaires et que j’apprécie de m’en tenir à un fournisseur pas trop éloigné de chez moi, je cesserai mes investigations. 12Ainsi, la plupart des décisions effectives se fondent sur la reconnaissance de la nature de la situation et sur l’application de la procédure réputée convenir. Et il affirme le primat de la raison théorique, dont les normes ont le pouvoir de nous guider et sont le meilleur garant de la démocratie. J’aurais tendance à exploiter les procédures connues. Par auteurs, Par personnes citées, Par mots clés. Vous ne rejouez pas les gains. La rationalité limitée n’envisage plus l’entreprise comme se réduisant aux choix rationnels de l’entrepreneur mais plutôt comme un système composé d'éléments physiques, humains et sociaux et en perpétuelle adaptation face à son environnement.En ouvrant la boîte noire du modèle walrassien, la rationalité limitée met à jour les limites de la régulation par le marché. 31En pratique, les organisations établies et les individus bien intégrés sont souvent victimes du piège de la compétence. L’identité d’un individu est multiple, on peut être tout à la fois père, officier de police, contribuable, mari, secrétaire d’une association sportive ou culturelle. Il s’agit donc d’une conception étendue qui couvre à la fois les relations sociales proprement dites et les interactions environnementales. L’urgence l’obligera alors à limiter l’exploration des alternatives et de leurs conséquences. Celle-ci apparaît ainsi comme un cas particulier limite de la rationalité procédurale. 42Un raffinement de la rationalité calculée, lorsque le résultat dépend des réponses possibles des autres acteurs de l’environnement à l’action du décideur est la rationalité de la théorie des jeux, que nous discuterons dans le chapitre consacré aux écosystèmes d’organisations en interaction. La rationalité mathématique sur laquelle s’appuient de nombreuses restructurations, fondées sur des logiques essentiellement financières, montre que leurs implications humaines sont souvent négligées ou sous-estimées, voire déniées. 20Certains économistes évolutionnistes modélisent les écosystèmes d’entreprise en considérant que les procédures d’une entreprise adulte n’évoluent pas. Le décideur est rarement obligé de trouver une solution très proche de l’optimum (ça tombe bien puisqu’il n’en a en général pas les moyens ! Confronté à une situation de choix, le décideur mettra souvent inconsciemment en balance les obligations du poste ou le poids des circonstances et une touche personnelle indépendante du rôle qu’il assume. La nature de la décision. C’est une tradition illustre qui passe par Hegel, Tolstoï et Riveline6. Si le monde est connu avec certitude, il suffit qu’il soit capable de déterminer sa préférence entre deux états du monde, s’il n’est connu que statistiquement, il lui faut déterminer sa préférence entre deux distributions probabilistes d’états possibles du monde1. Au bout d’un certain temps, j’aurai probablement dans l’échantillon testé un boulanger aux performances satisfaisantes. du contexte des autres (je suis influencé par la manière dont les autres ont schématisé ou caractérisé la situation et par le comportement qui en résulte). La « rationalité limitée » aboutit aussi à des décisions non optimales en matière de prévention, avec des attitudes suscitées plus par l’émotion que par la réflexion, amenant à des craintes excessives ou au contraire à un déni des dangers et à une trop grande confiance et une banalisation, à l’origine soit de surprotection inutile, soit de sous-protection néfaste. 24Lorsque les règles ne sont pas satisfaisantes et la rationalité calculatoire impraticable (par manque de données fiables ou de bons modèles, ou surabondance de facteurs à traiter), on explore d’autres règles et procédures possibles et on essaye d’apprendre quelles règles sont adaptées. Ils savent très bien faire ce qu’ils font et s’ils changent d’activité, ils devront « repartir de zéro » et faire un long apprentissage, au risque de perdre leur statut et leur réputation. Une entreprise nationalisée dont la propriété est exclusivement entre les mains de l’Etat. Nous allons examiner les problèmes de l’apprentissage et de l’arbitrage délicat entre exploitation des règles connues et exploration de nouvelles règles. 27Nous reviendrons sur l’apprentissage dans le chapitre 7, où nous traiterons des aspects collectifs de la décision (apprentissage organisationnel) car il est plus facile de traiter l’apprentissage individuel comme un cas particulier de l’apprentissage collectif que l’inverse, dans la mesure où l’individu a des préférences multiples et incohérentes, des identités et des rôles multiples qu’il évoque de manière intermittente. Des discours de justification rationnels tels que « Dieu m’est apparu en rêve et m’a dit de conquérir les nations (ou de lancer une OPA sur mes concurrents) », sont difficiles à tenir dans notre culture et les analystes leur préfèrent l’usage de la matrice de McKinsey. 8 Une étude « canonique » du centre de gestion scientifique de l’École des mines porte sur un service d’expédition qui envoie d’abord les commandes les plus chères, livrant certains clients très en avance et d’autres très en retard. C’est parfois qu’elles ne pouvaient être prises qu’ainsi, car tant qu’on avait du temps pour la délibération, on délibérait. Un petit modèle d’adaptation de l’intensité de la recherche à la frustration du décideur et d’adaptation de son niveau de satisfaction à son succès :Si A est le niveau d’aspiration, S le niveau de satisfaction, S* le niveau de satisfaction convoité, R le résultat (ou son espérance mathématique), L l’intensité de la quête (learning)dA/dt=α(R-A+a) S=R-A L=β(S*-S) dR/dt=γ{L-(b+cR)}Soit, « en français » :le niveau d’aspiration s’élève quand on est souvent satisfait (et s’élève avec le temps si a>0),le niveau de satisfaction est l’écart entre le résultat et les aspirations,l’intensité de l’effort de recherche est proportionnelle au déficit de satisfaction (satisfaction constatée par rapport à la satisfaction projetée), c’est-à-dire à la frustration,le résultat s’améliore avec l’intensité de l’effort de recherche (mais peut décroître en fonction du temps, la bonne technique ne restant pas bonne éternellement, surtout si on part de bonnes performances, si b>0 et c>0). 47Enfin, les actions de l’entreprise sont parfois le résultat émergent de phénomènes divers et peu contrôlables, mais le dirigeant souhaitera parfois leur donner un sens rétrospectif qui confortera une vision de ce que sont l’entreprise, son environnement et lui-même (et notamment le degré de contrôle qu’il exerce sur les événements)12. Il permet, en effet, de rejeter comme sans objet les anaKses des processus de décision interne des entreprises — analyses, Je remercie Bourguignon Boyer et Monyin pour leurs comincntaire.s sur une première version de cet article et Pelikan pour de nombreuses discussions siu ce theme Je reste seul responsable des circu subsistantes Pour line presentation ensemble de cette controverse i>h Winter et Simon 1979]. La « rationalité limitée » aboutit aussi à des décisions non optimales en matière de prévention, avec des attitudes suscitées plus par l’émotion que par la réflexion, amenant à des craintes excessives ou au contraire à un déni des dangers et à une trop grande confiance et une banalisation, à l’origine soit de surprotection inutile, soit de sous-protection néfaste. La fixation des prix était présentée comme un art intuitif, maîtrisé par les chefs de rayons les plus expérimentés, qui eux-mêmes s’étaient formés par compagnonnage, en observant le comportement de leur ancien chef. Le concept a été initialement théorisé par Herbert Simon et utilisé en sociologie, en … Si les demandes de l’environnement changent, un jeune mutant (une PME qui essaye un processus différent) s’avérera plus adapté et prendra des parts de marché au dinosaure persistant dans les procédures anciennes9. Je ne peux imaginer tous les scénarios possibles, évaluer toutes les conséquences directes et indirectes, à court et long terme, de chaque cours d’action possible. L’entreprise nationalisée . Il risque alors de mal interpréter les résultats, par exemple parce qu’il aura mis en œuvre une règle peu adaptée mais que des circonstances extérieures auront conduit à un résultat satisfaisant (ou l’inverse). composantes de la politique générale de l'entreprise, mais sa composante essentielle. comme aux civilisations qui jouent leur destin (faut-il changer de politique d’aide au développement ou de lutte contre le changement climatique ?). 14Notons que les règles sont évoquées et appliquées en fonction : 15Cette rationalité procédurale est parfois appelée « logique des convenances »4 par opposition à la rationalité calculatoire, où l’on recherche la solution de plus grande utilité en se plaçant dans une logique des conséquences. D. R. EN QUÊTE DE THÉORIES Voyons donc quelques mythes sur lesquels sont construites les histoires de management. Si je cherche à trouver un bon boulanger dans mon quartier, il faudra que j’essaye les produits des différents commerçants, analyse la satisfaction qu’ils me procurent et leur prix (je suppose stable et connue ma fonction d’utilité me permettant de mettre en balance un meilleur goût, un prix plus élevé, une contribution plus importante à mon taux de cholestérol, une distance plus grande à mon domicile). La rationalité de l’individu: l’autonomie de l’individu se fonde sur la raison individuelle, consubstantielle. 6Les décideurs réels qu’ils observent traitent séquentiellement les problèmes qui leur sont soumis. »5 elle associe deux modes de qualification de Rodrigue et de son interaction avec lui qui évoquent deux rôles contradictoires d’amante et de fille. Je prendrai donc ma décision en fonction d’une représentation très simplifiée de la réalité. 87-108. www.persee.fr/doc/reco_0035-2764_1984_num_35_1_408769. UNE RATIONALITÉ PROCÉDURALE PLUTÔT QUE CALCULATOIRE, 6. 39Il existe de multiples manières de prendre des options sur des voies qu’il peut être coûteux d’explorer seul. (3) Définition empruntée au American Heritage Dictionary of the English Language, Boston, Houghton Mifflin. Les deux peuvent être fatals. 12 Christian Salmon donne de multiples exemples de cette mise en récit de l’entreprise et de ses dirigeants qui structure le regard qu’on porte sur eux [Salmon, 2007]. Université. Si tel n’était pas le cas, rien ne garantirait que ses préférences seront restées les mêmes au moment où la décision produira ses effets. D’autres biais affectent l’identification du rôle qu’on y joue. Adresse : 60, Boulevard Saint-Michel 75272 Paris cedex 06 France. 41La rationalité calculée, paradigme de base des théories de la décision, dans laquelle le décideur s’efforce d’identifier toutes les décisions (ou chaînes de décisions) possibles et de choisir celle qui lui sera la plus utile. 1 Comptablement, le profit se mesure par le résultat net de l’entreprise. 18L’identité se construit par un compromis entre deux processus antagonistes d’individualisation et de socialisation, dans un conflit souvent douloureux entre des désirs de conformité et de différentiation. Plus je suis satisfait de mes résultats actuels, moins je serai tenté de risquer cette satisfaction pour un apprentissage coûteux, difficile et aléatoire. Chapitre V. La rationalité limitée et ses conséquences. Une fois reconsidérés dans leur caractère réflexif, ils apparaissent au contraire structurellement rationnels et témoignent des limites et antagonismes internes des rationalités économiques. authentifiez-vous à OpenEdition Freemium for Books. Les nouveaux venus, s’ils imitent les meilleurs, apprendront donc leurs règles, parfois avec des justifications fallacieuses et ces règles peuvent donc survivre à leur pertinence. C’est la faculté de raisonner de justifier ses choix ; elle est substantive, attachée de façon égalitaire à chaque individu. Le niveau de rationalité de la décision. On parle alors d’apprentissage « superstitieux », car la chaîne des causalités aura été mal appréciée et le modèle du monde qu’en tire le décideur se révèle faux, ou pire que celui qu’il avait avant le cycle d’apprentissage. Par exemple, un problème de mauvaises ventes d’un produit sera traité avec la direction commerciale et les outils dont dispose celle-ci (promotions, intéressement des vendeurs, campagne de publicité, marketing direct) et non en redéfinissant les caractéristiques du produit ou du service ou son mode de production. Si, après de longs efforts infructueux, il ne trouve toujours pas de solution satisfaisante, il est éventuellement conduit à réviser son niveau d’aspiration. Rationalité limitée dans le choix de la localisation des entreprises. Si, en revanche, je suis insatisfait, soit parce que les résultats sont mauvais, soit parce que je jalouse mes concurrents qui semblent en avoir de meilleurs, soit parce que le niveau actuel de résultats espérés ne m’apporte plus la même utilité que naguère (dérive positive des aspirations liée au succès répété), ou encore si je dispose de ressources en excédent, d’une marge de manœuvre que je peux risquer, je serai plus enclin à explorer d’autres actions possibles. 29L’apprentissage a un coût. Bien que cette notion puisse prendre des sens très différents selon le contexte, la plus utile et la plus intéressante pour le management est … SYNTHESE: Le processus décisionnel. La décision est le choix de cet acteur unique. Dans le domaine de la technologie, ce peut être à travers des coopérations entre industriels ou avec des laboratoires publics, par des prises de participation dans des start-up, notamment à travers un fonds de corporate venture capital. L’information est biaisée. les règles les plus souvent utilisées, les plus familières, de leur utilisation récente (on les a plus à l’esprit, même si elles. Dans de nombreuses organisations, des décisions contestables sont prises en urgence. En ce sens, la notion de sélection naturelle, loin de disqualifier l'approche de H. Simon, constitue peut-être la meilleure preuve … Cette approche suppose donc une étude fouillée de tels processus internes à l'entreprise, et recourt naturellement aux méthodes de la rationalité procédurale. 3 Rappelons qu’un des défis des « cogniticiens » qui font des systèmes experts est de reconstituer le « raisonnement » implicite d’un expert, qui n’a jamais formalisé toutes ses connaissances. Cette approche est très intéressante. Il sera d’autant plus raisonnable de m’en tenir à cette solution satisfaisante plutôt que de chercher à tout prix une solution optimale que les informations que je recueille ont une validité limitée dans le temps. Ce comportement, encouragé à l’époque où l’entreprise voulait en priorité réduire son besoin de fonds de roulement en envoyant vite des factures, n’avait jamais été remis en cause. Nous discuterons dans le prochain chapitre de certains de ces biais d’interprétation. Diriger une entreprise consiste avant tout à exercer ou à déléguer un pouvoir de décision. « La sagesse des nations » a constaté qu’elles étaient efficaces, et que ceux qui les mettent en œuvre réussissent mieux que ceux qui en utilisent d’autres. Lisez ce Sciences Economiques et Sociales Thèse et plus de 245 000 autres dissertation. 25Le décideur agit sur le monde en mettant en œuvre des règles, l’interprétation des résultats peut le conduire à améliorer sa compréhension du monde et donc à essayer de nouvelles règles d’action, qui s’avéreront plus efficaces que les précédentes. Dès qu’une solution envisagée les amène à un tel résultat, ils la choisissent et passent à autre chose (un autre problème à résoudre, une autre décision à prendre). 16On suit des règles parce qu’elles correspondent aux conventions de notre situation, parfois aussi parce qu’on adhère au système général dans lesquelles ces règles ont été édictées, par exemple la démocratie ou le respect des normes d’éthique professionnelle. Il décompose un problème complexe en dissociant différentes décisions interdépendantes, avec, pour chacune, un objectif local de satisfaction. Le décideur a des capacités cognitives limitées. BSN, n’ayant pas réussi une OPA sur Saint-Gobain, investissait dans le contenu de ses emballages de verre et se diversifiait dans l’agroalimentaire. 23Réciproquement, on peut dire que si l’on est convaincu que les règles admises sont en général suffisamment bonnes pour conduire à des résultats proches de ceux qui seraient obtenus par la mise en œuvre, beaucoup plus lourde de la théorie du choix rationnel, alors l’utilisation des règles apparaît comme l’approche pertinente y compris dans le cadre d’une logique des conséquences qui prendrait en considération le coût de la procédure de choix. Mythe digne de respect, très ancien, séduisant pour ceux qui se meuvent avec aisance dans les formalismes abstraits, mythe conforté par les commodités de l’enseignement et des démarches qui s’en inspirent. 10 Par exemple Easenergy, filiale d’EDF, détachait un ingénieur dans des start-up expérimentant de nouveaux services énergétiques, contre une part du capital de l’entreprise. de l’expérience acquise et de la pratique : on évoquera en priorité. Des objectifs évolutifs, un niveau d’effort lié à la frustration, 3. 2On considère de plus que le décideur peut se référer à des préférences claires et stables pour comparer les conséquences de deux décisions possibles en évaluant l’utilité que lui apporte chacune d’elles. Un groupe en bonne santé devait utiliser sa puissance financière pour se positionner sur des voies d’avenir. l'entreprise et notamment par S. Winter ; elle consiste à privilégier les procédures de décision comme caractère transmis. Le modèle Harvard est un modèle rationnel de prise de décision puisqu’il suppose que le décideur dispose d’informations parfaites et qu’il est le seul à définir les objectifs à atteindre et que tout changement résulte de la volonté rationnel et unique du décideur. l’entreprise industrielle, Paris, Economica, 1993, p.121. - Cité des sciences et de l'industrie – Paris 7 Comme le rappelle Elen Riot [Riot 2006], Machiavel combine les deux approches en considérant que le succès dépend de l’occasio et de la virtù, celle-ci est un mérite personnel du prince, qui lui permet de reconnaître celle-là, qui est liée aux circonstances, et d’en tirer parti : « Ce que les grands fondateurs d’État durent à la fortune, ce fut l’occasion qui leur fournit une matière à laquelle ils purent donner la forme qu’ils jugèrent convenable » [Machiavel 1513]. 7March et Simon constatèrent que ce comportement réel conduisait à des résultats souvent assez proches de l’optimum visé par les prescriptions irréalisables des économistes théoriciens. Les prescriptions sociales varient. Comment change votre stratégie si vous avez 100 000 coups à jouer ?La machine 2 est sensible aux rayons cosmiques qui peuvent faire changer p2 de manière aléatoire, environ une fois tous les 100 coups (i.e. On verra aussi au §VI.2. L’information a un coût. 38Une manière de favoriser une activité d’exploration suffisante est de diminuer les coûts de celle-ci. 9Mais comment le décideur explore-t-il les solutions envisageables ? Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search, Weil, T. 2008. « Exploitez ce que vous savez faire et laissez-nous explorer en misant sur des start-up ». Le gain principal était l’apprentissage du marché que ces opérations permettaient, si le groupe savait développer la capacité d’absorption et d’intégration requise. Jusqu’ici, l’entreprise californienne était évaluée à la louche autour de 20 milliards de dollars. 44En pratique, la rationalité limitée conduit le plus souvent à la mise en œuvre d’une rationalité procédurale : on agit en se référant à un ensemble de règles, routines et procédures. 13March, Simon, Cyert et leurs étudiants ont pu ainsi modéliser le comportement d’acteurs qui prétendaient agir au jugé et sans formalisme précis. OpenEdition est un portail de ressources électroniques en sciences humaines et sociales. L’entreprise est rationnelle car elle met en œuvre des procédures pour maximiser ses bénéfices (en limitant ses coûts de production). Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines. La théorie de la firme est 1 objet d'une controverse déjà ancienne entre tenants de la rationalité absolue (les firmes maximisent leur profit) et partisans de la rationalité limitée ou procédurale (les firmes « satisfont », en utilisant largement des règles de décision de type routiner) l. Dans ce débat, l'un des arguments clés avancés par la première école est celui de la « sélection naturelle », selon lequel seules les firmes optimisatrices peuvent survivre, les autres étant éliminées par le jeu de la concurrence. Le décideur est soumis à des contraintes de temps. 36Pour ceux qui ne comprennent que le langage mathématique : Alternative 1 : y =1 avec p1, sinon –1 ; 0

Strasbourg - Lille Avion, Office De Tourisme Calvados, Château A Visiter Béziers, Ancien Testament Torah Pdf, Voiture Téléguidée Canadian Tire, Carrefour Market Belgique, Hotel 5 étoiles Le Marais, Paris, Peppa Pig Dessin, Spa Radisson Tahiti,